Archives

Couture, Cracovie

Azur ou turquoise?

juin 18, 2018

Tunique, robe, pochette, trousse ou sac, ce tissu est un plaisir à coudre… La petite robe cousue en deux ans est destinée à une adorable petite Nila, quant à la tunique ci-dessous, elle a rapidement trouvé preneuse… Toujours difficile de choisir entre les deux coloris.. azur ou turquoise?

Cracovie

Street art à Cracovie

juin 5, 2018

On aime beaucoup se promener dans les rues à la recherche de street art et cette semaine c’est par hasard que nous sommes tombés sur quelques fresques murales que nous ne connaissions pas encore dans le quartier de Podgorze.

Du coup, j’ai recherché mes photos prises l’hiver dernier lorsque nous avions suivi « la route du street art »à Cracovie. Nous avions entre autre découvert le travail de Blu, un artiste italien très connu dans le milieu du street art (nous avons recroisé son chemin à Berlin, à Varsovie et à Gdansk). Sa fresque dans le quartier de Podgorze a été très controversée à Cracovie parce qu’elle touche à la complexe relation entre la culture polonaise et la religion catholique. De plus, elle se trouve au milieu de l’ancien ghetto juif de Cracovie.

Nous avions cherché intensément cet « escalator » et c’est au moment où nous capitulions que nous l’avions trouvé derrière les rails de la gare centrale de Cracovie… Une petite victoire pour toute la famille car c’est un petit défi pour le trouver!

Un des tags les plus connus est sûrement celui du quartier Kazimierz figurant une tête d’indien appelé « Judah ». Il a été réalisé par Pil Peled, artiste israélien pendant le festival de la culture juive qui a lieu chaque année à Cracovie. Là aussi la symbolique est forte puisque la crinière de lion représente la lutte du peuple juif pour survivre et préserver sa culture à travers son histoire tragique à Cracovie. L’enfant, quant à lui, représente la vulnérabilité et la peur… Tout un symbole dans ce quartier chargé d’histoire. Lorsque la fresque a été réalisée, elle se trouvait sur une place vide et son impact visuel devait être plus important car aujourd’hui c’est l’une des places à « food trucks »les plus fréquentées et on peut passer sans la voir au milieu des enseignes…

Direction le quartier de Dolne Mlyny et ses environs où se cachent quelques pépites…

Ce dernier dessin ce situe sur la maison de Joseph Mehoffer (grand artiste polonais du style art nouveau), je vous recommande le café jardin après la visite du musée mais cela sera pour un autre post!

Couture, Famille

Petite couture pour toute la famille…

mai 30, 2018

La tunique que porte Léna et le sweat jaune à rayures d’Adrien sont des créations maison. Je peux vous les réaliser sur-mesure. La blouse de Léna est un modèle que j’ai adapté à plusieurs reprises, c’est une forme indémodable puisque Léna le porte depuis qu’elle est petite…. avec ses manches raglans plus ou moins longues, elle est très agréable à porter en double gaze (tissu rose sur la photo) pour un effet décontracté ou en Liberty (tissu à fleurs ci-dessous) pour un effet chic, elle est adaptée à tous les âges et à toutes les morphologies!

 

Cracovie, Voyage

Sortie musée : 2 expositions, 2 ambiances

mai 27, 2018

Amateurs de décoration et de graphisme, nous ne pouvions manquer cette expo sur le design polonais depuis 1989. Pourquoi 1989? parce que cette année charnière pour la Pologne marque la fin de l’ère communiste et ouvre la porte à toutes les innovations. Les polonais ont eu une soif de rattraper le temps perdu et de modernité.

Nous avons ressenti une grande influence du design scandinave (d’ailleurs plusieurs designer d’Ikea sont polonais), quelques pièces surprenantes d’autres plus communes mais nous avons passé un bon moment dans un cadre agréable…

 

La seconde exposition nous a plongé dans un univers complètement différent… Nous avons découvert le monde de la bande-dessinée polonaise. Nous sommes plutôt amateurs de BD à la maison et même si ce n’est pas le genre de BD que nous lisons nous avons pris plaisir à découvrir une autre facette de la culture polonaise!

Nous avons fait la connaissance du Professeur Filutek, de Jonek, Jonka et Kleks ou de la chèvre « Koziolka Matolka » et retrouvé notre amie Marzi que nous connaissions déjà.. Il faut savoir que la BD n’avait pas bonne réputation pendant l’ère communiste et qu’elle n’a jamais été mise à l’honneur en Pologne. Cette expo est une des premières du genre…

Outre Grzegorz Rosinski, l’auteur de Thorgal que Rémi a tout de suite reconnu, nous ne connaissions vraiment pas grand chose de la bande dessinée polonaise… Cette expo parle sûrement plus aux polonais puisque ce sont des personnages qui ont marqué leur enfance mais nous avons passé un bon moment en famille grâce à une mise en scène dynamique et colorée!